Les Vaudois concernés par le bruit se réjouissent

La ville de Lausanne et le canton de Vaud prennent les devants en matière de protection contre le bruit du trafic routier.

A partir de 2020, la vitesse sera limitée à 30 km/h sur tout le territoire de la ville pendant la nuit, afin de protéger la population du bruit du trafic. Cette mesure ne coûte que 4,5 millions de francs. Le canton de Vaud et d’autres cantons romands dans son sillage prennent de plus en plus la protection contre le bruit au sérieux, tandis que les cantons alémaniques brillent par leur indifférence, à quelques exceptions près.

Les réveils nocturnes inopinés sont particulièrement néfastes pour la santé. En Suisse, plus d’un million de riverains de routes sont malgré tout sans protection, de jour comme de nuit, malgré des coûts qui se chiffrent en milliards et beaucoup d’efforts inutiles. Au printemps 2019, à la faveur de nouveaux chiffres, la Confédération et les cantons ont été contraints de reconnaître que les assainissements routiers efficaces étaient rares. La Ligue suisse contre le bruit déplore le fait que ces travaux ne fassent bonne figure que sur le papier, mais aussi que la plupart des cantons et des communes se satisfassent de situations en opposition avec la loi en matière d’assainissements sonores. Car en fin de compte, ce sont les riverains qui souffrent de l’excès de bruit. Depuis 2018, les routes trop bruyantes auraient du être assainies «à la source», comme le prescrit l’ordonnance sur la protection contre le bruit depuis plus de 30 ans. Chaque année en effet, 500 décès et des milliers de cas de maladie sont imputés au bruit routier (selon l’étude Sirene du Fonds national, 2017).

La limitation de vitesse à 30 km/h pendant la nuit dans le canton de Vaud est le fruit d’un projet pilote réalisé à Lausanne et qui avait pour objectif de tester cette mesure sur deux routes très fréquentées. Au printemps 2020, toutes les communes vaudoises pourront appliquer le 30 km/h durant la nuit. La Ligue suisse contre le bruit accueille favorablement cette mesure d’avenir et espère que l’esprit pionnier des Romands ne tardera pas à convaincre les autorités alémaniques. Vous trouverez encore davantage d’informations à ce sujet dans notre communiqué de presse ou ici.

Retour